Publié par : corinne mr | 3 juillet 2013

Seven Sisters, on a été easy (3 juillet 13)

Départ à l’aube ou presque, un temps bien gris voire pluvieux sur le trajet jusqu’à notre point de départ : Seaford. Belles bourrasque de vent d’entrée de jeu ! Valérie H, Priscille E, Eugénie S, Hélène C, Bénédicte F, Anne L, Karine L et leur guide étaient bien décidées à arriver à bout de cette randonnée de difficulté 9/10.

Et nous voilà, toutes les 8, motivées, équipées de 4 paires de bâtons de marche (qui nous ont rendues un fier service), longeant la plage avant d’attaquer la première côte nous emmenant sur Seaford Head. Du haut nous pouvions apercevoir les Seven sisters, se terminant par un gros phare.  Bref, nous avons monté, puis descendu, et monté, pour descendre… Un dénivelé total de 700 m, 4h35 de marche à 3,4 km/h de moyenne et finalement que 19,7 km.

DSC00551 - copie    7 randonneuses posant devant les 7 sisters

C’est là que les bâtons nous sauvèrent ! Ils étaient encore plus indispensables que pendant les montées et les descentes. Nous avons été téméraires. La marée descendant, j’ai proposé un raccourci qui consistait à traverser une rivière (plus ou moins profonde), pieds nus… Toutes partantes, nous évitions près de 3 km pas très intéressants. Une traversée épique qui nous laissera un bon souvenir finalement puisque tout s’est bien passé. La marée descendant, le courant nous embarquait vers la mer, nous n’avons aucune visibilité quant la profondeur de la Cuckemere river, nos pieds glissaient sur les galets et nous faisaient mal. L’eau était bien froide mais tellement concentrée sur notre traversée, nous ne nous en sommes pas plaintes. Chacune était équipée d’un bâton, histoire de nous stabiliser en prenant appui dessus, cela nous faisait une 3e jambe salvatrice. Les 3 premières ont traversé rapidement, l’eau les mouillant au dessus des genoux. Les 3 suivantes les suivirent, l’eau les mouillait à mi-cuisses, même les plus grandes. Je n’en menais pas large car j’ai imaginé que l’une d’entre nous perdait l’équilibre… Les deux dernières (dont j’étais) après avoir étudié attentivement les lieux ont décidé de traverser vers la mer, où il semblait que le fond était moins profond mais la distance plus longue à parcourir. Nous avons pris le temps de sécher nos pieds (sans serviette c’est pas commode!) avant de ré-enfiler chaussettes et chaussures. Tout est bien qui finit bien. La montée de la première sister fut particulièrement raide !

La suite nous a également donné des émotions, d’un autre genre : le paysage est beau, les falaises s’érodant encore sont superbes, les moutons paissent tranquillement, l’air iodé est agréable, le vent enivrant, les montées se montent bien et encore mieux avec des bâtons, les descentes ne sont pas trop méchantes, le sol est très agréable car recouvert presque partout d’une épaisseur de mousse/herbe rase, sur les 3/4 du parcours très peu de monde, une eau avec un camaïeu de bleus, 2 phares, et une longue longue plage pour finir bercées par le ressac et les cris des mouettes. Nous avons eu de belles éclaircies à partir de notre pause picnic et sommes arrivées à Eastbourne sous le soleil.

Valérie (qui sortait ce soir) et Karine étaient bien souvent en tête de peloton, Hélène malgré son asthme est montée d’un bon pas.

Ce fut une belle marche, pas trop difficile !

DSC00544 - copie  DSC00595 - copie  DSC00601 - copie

Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle aventure, il se peut que ce soit mardi ou vendredi si je ne peux pas me libérer mercredi comme d’habitude.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :