Publié par : corinne mr | 9 octobre 2013

21 marcheuses pour 21 km sur les collines des Chiltern (9 octobre 13)

Nous étions donc 21 au départ de Londres ce matin, 3 inscrites ont abandonné pour cas de force majeur (heureusement les filles sinon on aurait fait 24 km !). Malgré un changement de train à Twyford de seulement 3 minutes, vous avez été impériales !

Ce fut donc une longue balade, avec 3 belles côtes (difficulté 6) car en plus d’être raides, elles étaient longues. Cela dit, certaines avaient encore la tchatche ! La première partie avant le déjeuner nous mena de fond de vallée en fond d’autres vallées, avec une montée toute en douceur, tellement progressive qu’aucune ne s’en est réellement aperçue. Puis il y eut un petit passage délicat, où il fallut passer des barbelés à deux reprises, le passage que nous aurions dû emprunté était envahi de hautes orties sur un terrain miné de terriers. Deux marcheuses se blessèrent à cause des griffes des barbelés, on nettoya tout cela avec une très maigrichonne trousse de secours ! Après une belle descente nous offrant un panorama superbe, toutes comprirent qu’il faudrait probablement remonter tout ce que nous avions descendu ! Elles avaient toutes raison, cette montée (avec l’estomac dans les talons, il était 13h15) fut éprouvante. Marie-Anne nous réconforta au dessert avec ses flapjacks maison et son thermos de thé, tes douceurs et ton sac à dos Mary Poppins nous ont manqués !

Au moment de repartir, je proposais un vote à main levée pour écourter la randonnée en précisant que nous aurions plus de 800 m de marche sur route, la majorité était prête pour la version longue. Elle fut donc adoptée avec le sourire de celles qui auraient préféré une rando plus light. Les quelques percées du soleil de la matinée firent place à un ciel chargé de nuages où tous les camaïeux de gris étaient visibles, un vent frais s’était levé pendant la pause casse-croute. Nous réprimes notre marche d’un bon pas, après un sommet, une belle descende et rapidement une nouvelle montée raide et interminable nous réchauffa. Puis les kilomètres défilèrent, nous descendîmes et remontâmes la dernière grosse côte pour arriver enfin dans les hauteurs de Henley sur un plateau gigantesque où broutaient un beau troupeau de moutons, avant une descente dans une forêt de buis très très sombre. Nous n’avons pas aperçu la Tamise bien planquée au fond d’une autre vallée.

Malgré la longueur, cette rando fit l’unanimité, les paysages tant au fond des vallées que sur les hauteurs nous ont toutes enchantés.

DSC01542 - copie  DSC01546 - copie  DSC01550 - copie  DSC01561 - copie  DSC01556 - copie

Ces courageuses étaient : Christine R et son amie Valérie L (des nouvelles), Mireille K, Karine L, Virginie M, Priscille E, Valérie G, Cécile M, Christine B, Bénédicte F, Natalie de M, Bernadette B, Anne-Marie D,  Florence B, Béatrice M, Constance C, Patricia P, Anne P, Claire A et Brigitte L

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :