Publié par : corinne mr | 14 mai 2014

Sous le soleil du Surrey avec une douce température (14 mai 14)

Comme elle était belle cette journée ! Malgré un petit souci de comptage de mes participantes ce matin due à une défaillance inhabituelle de ma messagerie électronique, nous devions être 14 marcheuses, et finalement nous fûmes 17 à monter dans le train à destination de Guildford : Sophie, Brigitte L, Françoise G et Marie-José (nos nouvelles du jour qui j’espère reviendront), Natalie de M, Florence B, Anne P,  Linda R, Mireille K, Priscille E, Isabelle de M (une revenante), Christelle F, Catherine H, Anne-Marie C, Virginie M et Claire A.

Guildford, destination que nous connaissons bien, et sa belle campagne entretenue s’est encore montrée plus belle sous le soleil. Nous en avons pris plein les yeux, plein les narines.

Le début et la fin de la randonnée furent plat, un footpath au bord de la rivière Wey, bordée de saules dont les racines trempent dans une eau bien claire. De très belles maisons la borde, et ont une vie splendide sur les collines environnantes.

Nous connaissions la petite église de Ste Martha plantée sur une colline surplombant de belles vallées verdoyantes, et son cimetière d’où les résidents ont une vue exceptionnelle à 360°. Nous avons grimpé de longues marches pour y accéder, c’était notre côte de la journée. Tout au long de la montée, de grands arbres résineux abritaient de beaux massifs de rhododendrons dans des camaïeux de rose et mauve. Les bluebells quant à elles semblaient avoir déjà tout donné, leurs clochettes violettes flétrissaient à vue d’oeil, elles vous donnent rendez-vous l’année prochaine. Pendant qu’un bénévole nous racontait l’histoire des habitants célèbres du cimetière, certaines prirent le soleil. Après une descente serpentant autour de pâturages à chevaux, nous retrouvâmes notre douce rivière en fond de vallée, là encore planquées et à l’écart des routes, de belles maisons aux jardins fleuris  et aux pelouses impeccables. Nous contournâmes nombre de petits étangs disséminés dans ce fond de vallée.

Et puis l’incontournable pause déjeuner dans une forêt éclaircie de pins et de bouleaux qui sentait la sève, où chacune trouva ombre, soleil ou les deux pour attaquer la partie la plus importante de la journée ! La demi-heure de marche silencieuse nous mena sur un terrain sablonneux à travers la lande, en passant par des chemins creux descendant vers d’autres étendues vertes à pois jaunes, couvertes de boutons d’or. Des nuages apparurent, se dispersèrent sur le bleu du ciel, façon dessin d’enfants.

Nous réprimes notre train bondé vers 16h30, toutes un peu fatiguées par cette belle journée, et vous savez quoi ? les 21,37 km de ce jour ont eu raison de ma forme olympique du matin, j’ai piqué un petit roupillon de 3/4 d’heure en arrivant à la maison !

DSC02586 - copie DSC02591 - copie DSC02598 - copie DSC02638 - copie DSC02614 - copie DSC02653 - copie

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :