Publié par : corinne mr | 21 mai 2014

Les montagnes russes des Chilterns (21 mai 14)

Ce départ tardif  a perturbé nombre de marcheuses qui ont pris la peine de vérifier plusieurs fois si je ne m’étais pas trompée sur l’heure du rendez-vous. Du coup, toute la troupe de joyeuses marcheuses au nombre de 14 arriva plus qu’à l’heure. Pas moins de 3 GPS pour nous guider : aux commandes : Béatrice M, Christine B et Priscille E, une équipe de choc ! Les suiveuses étaient Marie-Noëlle B (le retour, une première depuis plus de 3 ans), Virginie M, Bénédicte F, Anne P, Florence B, Claire A, Christelle F, Valérie G (qu’on n’avait plus vue depuis un moment), Mireille K et Astrid C.

La minuscule gare de Saunderton, perdue en fond de vallée, coincée entre deux collines, fut nos points de départ et d’arrivée. Le choix de la balade fut expédié au saut du train, celles (qui y avaient pris part) avaient envie de voir les jolis lieux éparpillés tout au long de notre parcours, il y avait de quoi faire : Nobles Farm pour commencer, Windyhaugh House, le mausolée perché de West Wycombe, ses grottes juste au dessous, avec une vue sur West Wycombe House ressemblant étrangement à la propriété de Darcy dans ‘Orgueil et Sentiments’ de Jane Austen (je compte bien vous confirmer cette information prochainement), puis Hughenden Manor, et enfin Bradenham Manor.

Ce fut une belle balade de 18,15 km, avec une succession de montées et de descentes (j’en avais promis 4, il y en avait plus !) ; tout en suivant les flèches, nous avons coupé à travers champs, essentiellement du blé déjà bien haut, suivi des footpaths passant au milieu de forêts de hêtres gigantesques, de bouleaux, de houx griffant nos bras nus, ou sous des tunnels naturels. Un très joli parcours fait en sens inverse par erreur est à déconseiller après une période de pluies, les chemins étaient par endroit très boueux, détrempés… Des iris sauvages, le bulbe planté dans l’eau avaient l’air plus qu’épanouies, nos chaussures moins ! Les collines étaient majoritairement vertes, toute la gamme de verts était visible, parfois de petites touches de jaunes (boutons d’or) ou de blanc (carottes sauvages) bordant les cultures et chemins ; les feuilles des arbres avaient aussi des couleurs très printanières, toutes neuves, toutes douces, et décoraient harmonieusement les flancs et crêtes des collines. Les rares animaux vus furent des chevaux aux robes très hétéroclites, et un pauvre petit faon mort en travers de notre passage 😦

Notre luxe :  déjeuner assises à des tables de picnic à Hughenden Manor, belle propriété plantée sur un pic.

La météo fut à la hauteur de nos attentes, du soleil au départ, apparition des nuages à la fin de la pause déjeuner ; une atmosphère un peu lourde en fin de balade, à la vue du ciel s’assombrissant la pluie ne devait pas être loin.

DSC02671 - copie DSC02685 - copie DSC02696 - copie DSC02695 - copie DSC02699 - copie DSC02703 - copie

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :