Publié par : corinne mr | 28 mai 2014

Journée dans les bois et la boue, une nature colorée de printemps, une météo d’automne (28 mai 14)

En cette journée tristounette et grisounette de fin mai, nous étions 9 ce matin au départ de cette randonnée de 20,33 km ; les habituées que la météo n’effraie plus : Anne P, Béatrice M, Christine B, Claire A,Florence B, Priscille E et nos deux Brigitte L & L . Vous me croirez sur parole si je vous dis que nous avons renoué avec un terrain difficile, glissant, en dévers, salissant-humidifiant à souhait nos bas de pantalons dès le début de la marche. Même plus peur ! Il y eut quelques montées pas trop méchantes mais réchauffantes notamment après la pause déjeuner où le frais et l’humidité nous transperçaient.

La ville de Royal Tunbridge Wells est une adorable ville perdue au milieu du Kent, le jardin public y est somptueux, les célèbres ‘Pantilles’ (petites échoppes installées dans les allées piétonnes) aux allures vieillottes et en très bon état, la vie doit y être douce ! Le parcours nous emmena de forêts, en bois, où pins, bouleaux, hêtres, chênes, et rhododendrons mauves vivent en parfaite harmonie. Les fougères déjà bien hautes continuaient à dérouler leurs feuilles, et tapissaient largement les sols. Dans les près aux hautes herbes au milieu desquelles des boutons d’or finirent de parfaire de décor de la journée. Nous marchâmes sur un ponton de bois au dessus d’un marais à eau ferrugineuse (orange) et où la profondeur semblait étonnante (on n’a pas testé, nos pantalons étaient déjà bien trempés). A quelques km de distance, nous marchâmes le long d’énormes rochers : Eridge et High rocks, dont l’apparition date de 350 à 300 millions d’années… A ce moment-là de la balade nous étions dans le East Sussex.

Côté météo : nous sentîmes à peine un petit crachin alors que nous étions en partie abritées en forêt, rien à voir avec ce qu’il est tombé ces derniers jours. Il a fait frais, et les couches de vêtements prévues en sus furent presque toutes utilisées.

Notre spot déjeuner était un coin d’herbe humide entouré de fougères, sous un chêne majestueux, dans une douce pente, avec une jolie vue sur un ‘pond’ abritant quelques nénuphars jaunes et bordés d’une haie d’arbres : un vrai décor de carte postale.

DSC02735 - copie DSC02742 - copie DSC02755 - copie DSC02761 - copie DSC02764 - copieDSC02771 - copie

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :